Fin d’année 2020 : Message du président de l’ACNOA à l’Afrique olympique et sportive

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

En ce crépuscule de l’année 2020, le Président de l’ACNOA, Mustapha Berraf parcoure les douze derniers mois et  présente ses meilleurs vœux pour 2021 à tous les membres de la grande famille olympique et sportive du continent africain.

2020 : une année à la fois difficile et riche s’en va !

Chers Collègues , chers amis,

Nous voici à la fin de 2020, quelle année ! Lorsqu’en fin 2019, j’avais le privilège de m’adresser à vous dans ces mêmes circonstances, j’avais alors indiqué que l’Afrique olympique s’attendait à inscrire, à Tokyo, à l’occasion des Jeux olympiques d’été, l’une des plus belles pages de son histoire. Nous étions alors loin d’imaginer que quelques mois après, du fait de cette terrible pandémie, le Covid-19, le monde entier allait connaitre la tristesse, la désolation, les pleurs et les cries sans défense. Nous ne pouvions alors imaginer que toutes les communautés de la planète allaient changer malgré elles, tous leurs plans, tous leurs programmes, y compris les voyages ; que même le monde du sport allait être obligé de reporter ou simplement d’annuler des compétitions longtemps prévues à l’avance. Les jeux olympiques de Tokyo, pour ne prendre que cet exemple ont été reportés, pour le bien des athlètes, des encadreurs, des volontaires et des spectateurs ; une première depuis la Seconde Guerre mondiale. Les Jeux olympiques de la jeunesse d’été prévus pour la première fois en Afrique, à Dakar en 2022 n’ont pas été épargnés, puisqu’eux aussi ont connu un décalage pour 2026. La pandémie s’est propagée si rapidement, provoquant dévastation, tristesse et désolation. Des vies et des emplois ont été perdus, des équilibres socio-économiques ont été rompus ; jamais notre condition n’a été si durement éprouvée et si brutalement vulnérable en si peu de temps.

Mais, dans l’unité et la résilience si propre à notre Afrique olympique, nous avons décidé que des circonstances exceptionnelles appellent des mesures et un engagement exceptionnel. Je vous félicite, je vous applaudis car, malgré cette situation si sombre, nous avons, ensemble posé des actes tels des lanternes, visant à mettre de la lumière pour donner du sourire aux jeunes du continent.

Au regard de l’immensité des missions à accomplir et des contraintes socio- économiques et sanitaires qui n’ont pas pour autant desserré leurs étreintes, je peux affirmer, avec légitime fierté que  notre institution a  rempli pleinement son mandat en menant des actions qui légitiment le rôle central du sport dans l’épanouissement de la jeunesse continentale et qui affichent la promotion des valeurs olympiques comme axe majeur de notre ligne directrice commune.  

Dans quelques jours, nous fêterons le traditionnel relais des années : 2021 sera comme un nouvel athlète en piste, porteur de nos espoirs, chargé de partager son succès et son bonheur avec tous. Je vous présente mes  sincères souhaits d’avoir une moins difficile et plus reluisante année.

Je voudrais vous convier, chers Collègues, chers amis, comme chaque année, à revisiter notre parcours en tant qu’organisation phare du Mouvement olympique et sportif africain et de  nous projeter ensemble, avec confiance et détermination, dans la nouvelle année, celle des Jeux olympiques de Tokyo. Celle de l’unité et de la solidarité.

Au chapitre des  actions portant l’estampille de l’ACNOA, d’ores et déjà je peux dire que nous sommes  satisfais du succès, le 6 décembre 2020 des assises de notre Assemblée générale extraordinaire. Ce grand moment de réflexion et de communion, nous a permis d’adopter, à l’unanimité devant tous les démembrements du Mouvement olympique et sportif africain, les statuts et le code éthique de notre association. Deux textes qui nous inscrivent dans la modernité et la bonne gouvernance. Cet évènement organisé en présentiel comme pour marquer le retour à l’espoir, a été rehaussé par la présence de Son Excellence, Madame la Présidente de l’Ethiopie, par Son Excellence, Madame la commissionner de l’Union Africaine et de nombreuses personnalités. Votre affluence nombreuse a donné un nouvel élan à notre mouvement et a permis d’entrevoir de nouveaux horizons. Il est à rappeler le message du Docteur Thomas Bach, Président du CIO qui nous a gratifié de ses précieuses orientations. Qu’il en soit fortement remercié.

L’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique s’est également illustrée le 19 septembre 2020 à l’occasion de la Journée Mondiale du Nettoyage en définissant une stratégie de célébration à l’échelle africaine. Celle-ci a été adossée notamment sur des actions concrètes dans les différents CNO du Continent, allant du ramassage des ordures, au curage des caniveaux en passant par le nettoyage des villes et des plages. L’ACNOA à travers ces actions menées en synergie avec les gouvernements et la société civile a voulu réaffirmer l’une de ses valeurs forte à savoir l’inscription du sport au centre du respect de l’environnement et du développement durable et en même temps sensibiliser la jeunesse africaine sur l’importance de l’assainissement dans le milieu sportif.

Olympafrica est resté l’un de nos bras séculiers dans notre mission d’épanouissement des jeunes du continent. J’ai personnellement visité plusieurs centres dans le but de stimuler leur réfection ou équipement. D’ailleurs, ce programme a été au centre de nos actions de coopération au cours de cette année. Au cours d’une réunion que j’ai eue avec le président de la Fédération internationale de Volley-ball, , le 21 février 2020, il a été fortement question de la fourniture par cette association de plusieurs équipements dans les différents centres. Dans le même ordre d’idée, des centres Olymp-africa devraient dans un futur proche bénéficier de nouvelles infrastructures, à la suite des diverses réunions que nous avons tenues avec des autorités dans ce sens. La bonne gouvernance et la a mise en œuvre de plans ambitieux et porteurs ont permis une continuation et une satisfaction du CIO et de la solidarité olympique. Toujours au chapitre des partenariats, nous avons signé le 6 février 2020 à La Havane, Cuba, un Accord de Coopération et d’Echanges Sportifs avec le CNO de ce pays. Des projets avec le CNOSF et le Comité Olympique Américain sont en voie de finalisation conformément à nos accords. Ces partenariats fructueux pour l’Afrique olympique sont adossé sur la coopération, les échanges, la formation, la recherche scientifique, la documentation et l’information. Nous avons continué à entretenir d’excellentes relations avec nos partenaires traditionnels aux premiers rangs desquels la Solidarité olympique qui est restée notre principal soutien dans notre mission de promotion du sport et de l’Olympisme dans le Continent. Elle a notamment, à la suite du report, pour 2021 des Jeux olympiques d’été, décidé, pour permettre aux comités nationaux olympiques de faire face aux contraintes multiformes dues  à ce décalage temporel, d’augmenter de USD 46,7 millions à USD 51 millions. Le budget alloué au programme par le CIO pour la participation des CNO à cette manifestation ; accroissant ainsi de USD 25 pour cent son soutien aux  CNO en vue de leur préparation et participation à Tokyo 2020 prévu en 2021.

     Au niveau de nos réunions statutaires, nous avons tenu plusieurs sessions de notre Comité exécutif  dont deux en présentiel et une en mode virtuelle. En présentiel, il s’est agi de la 55ème session ordinaire organisée au Sheraton Hôtel de Kampala, en Ouganda  les 7 et 8 mars  2020 et d’une session extraordinaire à Addis-Abeba le 4 décembre de la même année, en prélude aux travaux de l’Assemblée générale prévus le 6 décembre. Saisissant l’opportunité des TIC dans un contexte de limitation des déplacements du fait de la crise du Covid-19, nous avons, en mode vidéoconférence tenue une réunion extraordinaire de notre Comité exécutif le 27 avril 2020. Cette rencontre  stratégique a permis de discuter d’un certain nombre de dossiers d’importance et en particulier l’impact sur le sport, de la pandémie de Covid-19 et les mesures pour faire face à ses retombées. C’est aussi par ce canal que l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique a organisé les 20 et 21 novembre 2020 le 37ème Séminaire des Secrétaires généraux des CNO africains  sous le thème central « Emergence du Mouvement Olympique et Sportif Africain à partir du covid-19 : obstacle, retour en toute sécurité à la compétition et préparation des athlètes africains à la compétition et planning des événements futurs ». Cette rencontre a contribué à l’harmonisation des techniques managériales de relance du sport africain dans les perspectives de l’ère post-Covid à venir et  des Jeux olympiques de Tokyo en 2021. Toujours en 2020, nous avons montré un bel exemple au monde du sport en tenant, en présentiel une session de notre Assemblée générale extraordinaire à Addis-Abeba ; des assises qui ont véhiculé, par leur tenue, un message de fraternité, d’unité et de solidarité dans un contexte si précaire de crise sanitaire. Je l’ai déjà dit, au cours de cette rencontre nous avons adopté nos statuts et notre code éthique. Mais, au-delà, l’Afrique sportive et olympique a été séduite et très attentive au message plein d’espoir  adressé par son grand ami, le Dr Thomas Bach, président du Comité international olympique.

Au plan de la communication, des actions coordonnées et inscrites dans une stratégie bien définie permettent d’avantage de faire connaitre nos activités et nos positions sur divers sujets d’importance. Une newsletter régulière et riche est publiée le site web de l’ACNOA, www.africaolympic.com se veut une véritable fenêtre de notre institution ouverte sur le monde du sport et de l’Olympisme. Il est relooké tant au niveau de son architecture qu’au niveau du graphisme et est régulièrement mis à jour. Nos communiqués de presse, notre page facebook et notre support ACNOA Magazine complètent cette liste d’actions permanentes de communication qui donnent chaque jour, plus de visibilité à notre institution et au sport africain.

Au niveau des grands rendez-vous du Mouvement olympique, l’ACNOA à travers ses représentants a pris part à plusieurs rencontres d’importance pour le futur de notre mouvement olympique continental. Je parle notamment du Conseil exécutif de l’Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO) qui, en se réunissant le 18 mai 2020, nous a offert une tribune afin de faire entendre la voix des CNO du continent qui rencontraient alors d’énormes difficultés matérielles du fait de la crise sanitaire. Un message très bien reçu puisque cette organisation a  décidé de consacrer plus de douze millions de dollars au soutien des associations continentales et des CNO membres touchés par la crise du covid-19 avec un apport supplémentaire à l’Afrique compte tenu des nombreuses difficultés spécifiques rencontrées et présentées ce jour-là. Dans la même lancée, la 136e Session du Comité International Olympique  tenue par visioconférence le 17 juillet 2020 a honoré plusieurs Africains. On a ainsi noté l’entrée de nouvelles personnalités, des changements de statuts pour certains membres et le renouvellement des mandats pour d’autres. Aïcha Garad Ali, par ailleurs présidente du CNO djiboutien a été réélue pour un mandat de huit ans. William Frederick Blick est passé quant à lui du statut de membre représentant un CNO (en lien avec sa fonction de président du CNO ougandais) au statut de membre individuel. Quant à Beatrice Allen, arrivant au terme de son mandat à la fin de 2020 du fait de la limite d’âge,  elle s’est vue accorder le statut de membre honoraire pour avoir servi le CIO pendant 14 ans. Par ailleurs, nous avons pris part à la réunion de la Commission exécutive du CIO le 11 novembre 2020. Au cours de ladite concertation, cette instance a approuvé, une augmentation de 16% du budget total de la Solidarité olympique pour le quadriennal 2021-2024. Celui-ci s’élèvera dès lors à 590 millions de dollars (USD). L’objectif de cette augmentation étant, pour le CIO d’apporter un soutien plus accru aux athlètes, aux Comités nationaux olympiques et aux associations continentales. L’ACNOA s’est également félicitée de la prise de fonction en janvier 2020 de Nawal El Moutawakel en tant que membre de la Commission Exécutive du Comité International Olympique (CIO) et dont la brillante élection a fait la fierté de toute l’Afrique sportive et olympique.

Malgré ces événements et actions reluisantes qui malgré le contexte difficile ont contribué à donner plus d’oxygène au Mouvement olympique et sportif africain, l’année 2020 aura tout de même été entachée quelquefois par des nouvelles tristes de disparitions de hauts responsables qui ont, tout au long de leur existence, contribué à donner toutes ses lettres de noblesse au sport africain. C’est le cas du décès de  l’ancien président de la FIBA et président honoraire de FIBA Afrique, Abdoulaye Seye Moreau et de toutes ces autres personnalités qui resteront à jamais gravées dans nos mémoires.

Chers lecteurs, chers amis, Au moment où l’année 2020 se dirige droit vers son crépuscule, continuez, en 2021, à avoir la conviction avec l’ACNOA que le sport est un facteur d’éducation, de formation, de santé et de solidarité et qu’il participe à la cohésion sociale, gage d’un développement multiforme. Il s’agira là d’une année marquée par la tenue à Tokyo des jeux olympiques. Dès à présent, nous tous atteler à inscrire comme priorité dans notre ligne d’actions une participation réussie de notre continent à cet événement. Nous avons là un immense défi à relever! Nous avons besoin de tous pour réussir. Unissons nos efforts, nos moyens humains, financiers et logistiques. Mettons nous en synergie pour faire triompher notre Afrique à Tokyo.
Comme vous le savez, de nombreux autres défis nous attendent comme les manifestations sportives importantes (Jeux d’Addis Abeba 2022,Jeux Africains du Ghana 2023,Jeux Olympiques de Paris ,Jeux africains du Lesotho etc..), les questions liées à la parité des femmes ou la promotion des athlètes ainsi que les formations et mises à niveau de nos leaders, nos encadreurs et nos techniciens.
J’ai aussi l’honneur et le plaisir de porter à votre connaissance que notre Association a pour la première fois conçu et élaboré un plan stratégique qui a valu les félicitations de Monsieur le Président du CIO et qui sera mis en vigueur dès l’année 2021.

A quelques heures de la fin de 2020, recevez mes vœux de bonheur, de prospérité et de santé pour 2021. Je pense particulièrement ici à vous tous qui contribuez à donner plus de visibilité au sport africain et qui par vos actions facilitez la diffusion des valeurs de l’Olympisme dans les quatre coins du Continent ; notamment les ministres chargés des sports, les responsables des Comités Nationaux Olympiques, les présidents des confédérations  sportives africaines de même que les dirigeants des fédérations sportives internationales, nationales et des clubs. 
Mes vœux vont également aux membres du Comité Exécutif de l’ACNOA, aux athlètes,  aux nombreux volontaires et  aux partenaires institutionnels de notre  association tels que le CIO, l’ACNO, les CNOs,  les Fédérations internationales, l’UCSA, les Confédérations, l’AIPS, la fondation Keba Mbaye, JAPPO SA,  l’AMA etc.
Puisses Dieu le tout puissant vous accorder sa protection. Dieu vous bénisse vous et vos proches.

Fraternellement,
Mustapha Berraf, Membre du CIO, Président de l’ACNOA