Distinction : Le ministre sénégalais des sports récompensé par le PADEV

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Le ministre des sports du Sénégal, M. Matar BA a remporté le « Prix africain de développement » (PADEV) dans le secteur du sport. Il a été désigné par un jury qui regroupe des organisations de la société civile des 12 pays dont la Fondation 225, une ONG à but humanitaire fondée en 2012 à Ouagadougou. Ce prix a été créé en 2006 à Abidjan, dans le but d’œuvrer à l’instauration d’une culture du travail, du mérite et de l’excellence comme valeurs cardinales de la société africaine. Suivant la délibération du Jury du PADEV, le patron du sport sénégalais a été choisi, pour «l’important volume d’activités » du département du sport sénégalais, ainsi que «la gestion de son ministère appréciée de tous».

Selon le communiqué du PADEV qui a publié cette information : «Depuis,  cette distinction est décernée chaque année à des personnes physiques et morales dont les œuvres dans les secteurs d’activités respectifs par leur qualité et leur impact, constituent des modèles de contribution au développement de leur pays, partant de l’Afrique. Ce mérite est également reconnu à celles qui œuvrent à la création d’Etats africains démocratiques et de paix». M. Matar Ba et les autres lauréats vont recevoir leur trophée lors d’une cérémonie baptisée « PADEV Kigali » qui aura du 19 au 21 juillet prochain au Rwanda. Ce sera en présence d’acteurs politiques et diplomatiques, d’opérateurs économiques, d’institutions de la finance et des décideurs africains. La distinction de M. Matar BA comme meilleur manager africain est le fruit d’un travail bien fait depuis des années.

En effet, depuis qu’il est à la tête du Ministère des sports du Sénégal, on note un rayonnement certain du mouvement sportif de ce pays. Sur le plan des résultats sportifs, toutes disciplines confondues, le Sénégal a remporté plusieurs victoires. (Beach Soccer, football, Jeux africains 2015, karaté, judo, handball féminin, basket, lutte traditionnelle, handisports, rollers…). Au niveau des infrastructures, l’arène nationale, « Dakar aréna », le futur stade olympique de 50000 places  constitue l’une des  réalisations phares sous l’ère Matar BA. On note également plusieurs stades construits ou réhabilités. Le Sénégal, sous, sa houlette, prépare également l’organisation, en 2022 des Jeux olympiques de la jeunesse. Le pays a déjà aussi abrité plusieurs rencontres internationales dont les CAF AWARDS, l’Afrobasket féminin et masculin, la CAN U17 et U20, le tournoi international de MMA, le tournoi qualificatif olympique de la boxe Tokyo 2020, le tournoi handball qualificatif jeux olympiques Tokyo 2020.

Newsletter