Le zanzibar organise avec succès le séminaire des secrétaires généraux de l’ACNOA

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Organisé par le CNO tanzanien, le 36eme séminaire des Secrétaires Généraux de l’ACNOA s’est tenu du 17 au 18 novembre 2019 à Zanzibar. La cérémonie d’ouverture a connu la présence des personnalités telles que le Président de l’ACNOA, M. Mustapha Berraf, le Ministre de l’Information, du Tourisme et de l’Héritage, Hon. Mahmoud Komo, et le Secrétaire Général de l’ACNOA, l’Ing. Ahmed Hashim. Ont également pris part à cette rencontre, le Trésorier Général de l’ACNOA, l’Ing. Habu Gumel, les Présidents des zones de l’ACNOA, les membres du Comité exécutif et les représentants zonaux. Ces derniers participaient à l’Assemblée Générale d’Olympafrica organisée en marge des travaux de ce séminaire. Le Président Berraf a, dans son allocution de circonstance, pris l’engagement de soutenir l’organisation du séminaire et les CNO dans leurs préparatifs pour Tokyo 2020, afin que l’Afrique soit valablement représentée dans la perspective d’accroitre la moisson des médailles par rapport aux JO de Rio en 2016. Il a en outre insisté sur la détermination de l’ACNOA à soutenir le Programme d’Appui aux Athlètes pour donner à ces derniers les appuis et les moyens nécessaires afin d’assurer une préparation optimale pour Tokyo 2020. Le Président a par ailleurs lancé un appel à l’endroit de tous les membres de la famille Olympique africaine à s’unir et à travailler en étroite collaboration dans l’optique d’atteindre les objectifs du Continent.

Le 36eme Séminaire avait pour thème : « Compte à rebours : à moins de 250 jours de Tokyo 2020 ». Les présentations et les débats ont porté sur les préparatifs et performances des équipes et athlètes africains aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Plusieurs sujets ont ainsi meublés les débats : les Jeux africains comme tournoi qualificatif pour Tokyo 2020 ; Les voies de qualification pour Tokyo 2020 ; Protection des Athlètes : Le Harcèlement dans le Sport du point de vu africain ; les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018: qualificatifs pour Tokyo 2020; rôles des CNO, Gouvernements et fédérations nationales dans le processus d’inscription des Equipes pour les grandes Compétitions. Olympafrica a également fait une présentation sur la nouvelle vision du haut niveau grâce à laquelle certains anciens pensionnaires des Centres Olympafrica sont passés au haut niveau. D’autres présentations ont été faites par le Département des Relations avec les CNO du CIO, la Solidarité Olympique et le COJO Tokyo 2020.

Le Président de la Commission des Athlètes de l’ACNOA a fait état des Attentes des Athlètes vis-à-vis des CNO et de l’ACNOA. Le bureau Afrique de l’AMA quant à lui a édifié l’assistance sur les éléments clés en matière de programmes et procédures de contrôles antidopage. Le bureau a dit sa détermination à œuvrer de concert avec l’ACNOA et les CNO pour assurer la protection des athlètes propres. Le rapport actualisé du Programme d’Appui aux Athlètes de l’ACNOA, faisant état du soutien apporté à 52 médaillés potentiels, a été présenté aux participants. La date limite de dépôt des demandes au titre de la phase 2 est fixée au 7 décembre 2019. En effet, on s’attend à ce que les CNO s’assurent de la soumission des demandes d’inscription pour les athlètes déjà qualifiés pour Tokyo 2020 et de s’imprégner des modalités d’inscription.

S’adressant aux Secrétaires Généraux à l’ouverture des travaux, le président de l’ACNOA s’est appesanti sur la situation qui prévaut au sein de l’institution, et a exprimé la détermination de l’administration de l’ACNOA à s’arrimer aux principes de bonne Gouvernance, et faire bloc contre la désinformation ayant porté un coup au fonctionnement de l’instance faitière du sport africain. Bien plus, il a insisté sur les reformes et la restructuration en cours ainsi que les actions qui plombent leur mise en œuvre. Il a par ailleurs rassuré les participants que, bien que le changement soit un processus fastidieux, qu’on aborde généralement avec réticence, il faut toutefois le conduire à terme.

En réaction, la grande majorité des Secrétaires Généraux ont pris la parole pour exprimer leur soutien indéfectible au Président et au Comité Exécutif.
Un fait inédit : une séance plénière a été ouverte lors du séminaire, et qui a ainsi donné l’occasion aux Secrétaires Généraux de discuter des sujets qui ne figuraient pas à l’ordre du jour avec le Secrétaire General et le Comité Exécutif de l’ACNOA en présence du Trésorier Général, du Directeur Technique, Ezera Tshabangu et du Comptable, Jonathan Dyagas. Au rang des résolutions majeures prises, figuraient :

  • Le nombre de jours du séminaire porté à 3, le premier jour étant dédié aux rencontres zonales auxquelles devait participer l’ACNOA ;
  • L’élaboration par l’ACNOA d’une stratégie visant la protection des athlètes contre le harcèlement dans le sport, tout en assurant que tous les CNO disposent d’une politique efficace pour sa mise en œuvre ;
  • L’arrimage du calendrier des Jeux Africains à la programmation des évènements sportifs mondiaux ;
  • La coopération entre les CNO et les Centres Olympafrica en vue de la promotion de la participation de la jeunesse dans le sport ;
  • La mise en place par les CNO des systèmes de suivi et de supervision des athlètes afin de pouvoir jauger leur niveau de préparation, et voir s’ils sont prêts pour Tokyo.

Le Président de l’ACNOA et sa délégation ont rendu une visite de courtoisie au Président de la République du Zanzibar et Pemda, Son Excellence Ali Mohamed Shein. Le Président Berraf, qu’accompagnaient M. Goulam Rashid, Président du CNO tanzanien et son Secrétaire Général Filbert Baye, ont lors de cette audience, remercié le Président de la République pour l’hospitalité légendaire du peuple de Zanzibar et pour avoir accepté d’abriter les travaux du séminaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter