Mouvement olympique et sportif africain, Thomas Bach, président du CIO, parle à l’Afrique

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Dans le monde d’aujourd’hui, le pouvoir qu’a le sport d’insuffler espoir et optimisme revêt une dimension encore plus grande. La communauté olympique et sportive d’Afrique a toujours joué un rôle essentiel dans la diffusion de ce message. C’est une chose dont vous, membres de l’ACNOA et des 54 CNO africains, et tous vos athlètes pouvez être extrêmement fiers.

Vous pouvez être tout aussi fiers de votre participation au succès des dernières éditions des Jeux Olympiques, Tokyo 2020 et Beijing 2022, et d’avoir ainsi contribué à écrire une page extraordinaire de l’histoire olympique. Organisés à une époque sans précédent, ces Jeux ont montré l’énergie, la résilience et la détermination exceptionnelles des athlètes, comme en attestent leurs performances olympiques inoubliables malgré une période extrêmement difficile pour la préparation et l’entraînement, parfois dans des pays en confinement. En fait, quels que soient les obstacles auxquels nous sommes confrontés, nous ne pouvons aller plus vite, nous ne pouvons viser plus haut, nous ne pouvons devenir plus forts que si nous sommes solidaires. En ces temps difficiles – où les divisions et les guerres se multiplient – nous avons plus que jamais besoin de ce pouvoir fédérateur du sport pour promouvoir nos valeurs olympiques de paix et de solidarité.

Avec l’aide de l’ACNOA, le CIO est prêt à façonner ce nouveau monde avec nos valeurs olympiques communes. C’est pourquoi notre Agenda olympique 2020+5 entend renforcer le rôle du sport en tant que partenaire important au service des Objectifs de développement durable des Nations Unies. Quelle joie de voir l’ACNOA se mobiliser en amont en faveur d’Olympisme 365 – la stratégie que nous avons mise sur pied pour renforcer les partenariats avec les CNO et les institutions de développement social dans des domaines tels que l’éducation, l’égalité des genres, l’action climatique et bien d’autres. C’est pour nous un moyen d’unir nos forces afin d’asseoir le rôle du sport dans la société, ce qui nous permettra de poursuivre notre mission commune : mettre le sport au service de l’humanité.

C’est pourquoi je voudrais remercier mon cher collègue et ami Mustapha Berraf de son remarquable leadership, et tous les CNO africains et l’équipe de l’ACNOA de leur engagement indéfectible en faveur du développement du sport olympique ; de leurs initiatives pour faire vivre l’esprit olympique dans le cœur de tous sur le continent africain ; et de leurs efforts pour insuffler à la jeune génération les valeurs olympiques que sont l’excellence, le respect, l’amitié et la solidarité.

C’est grâce à votre dévouement et à votre action que vos athlètes sont en mesure de se préparer pour voir leurs rêves olympiques se réaliser et continuer ainsi à enrichir l’histoire du sport africain. Comme aux Jeux Olympiques Tokyo 2020 où les athlètes africains ont dépassé les résultats de Rio 2016 avec 11 médailles d’or. Ou encore aux Jeux Olympiques d’hiver Beijing 2022, où six athlètes de cinq pays africains ont eu à cœur non seulement de concourir, mais aussi de montrer leurs progrès et leur potentiel naissant.

Bon nombre de ces athlètes ont pu concrétiser leurs rêves grâce au soutien des programmes de bourses de l’ACNOA et de la Solidarité Olympique, ce qui en fait un véritable succès partagé par l’ensemble de la communauté olympique.

L’ACNOA dispose également d’un excellent outil à cet égard : son plan stratégique pour le développement du sport sur le continent. Un outil encore plus important en vue des Jeux Olympiques Paris 2024 dans moins de deux ans et des Jeux Olympiques de la Jeunesse Dakar 2026, la première compétition olympique organisée sur le sol africain. Nous travaillerons tous ensemble pour offrir des Jeux de la Jeunesse visionnaires, responsables et inspirants non seulement au Sénégal et à la jeunesse du continent africain, mais aussi à la jeunesse du monde entier. L’unité, la fraternité et la solidarité sont donc plus que jamais nécessaires sur le continent africain et je vous encourage à poursuivre vos efforts dans ce domaine.  

Le CIO sera toujours à vos côtés, en partenaire loyal, soyez-en sûrs, afin qu’ensemble, nous puissions construire l’avenir du Mouvement olympique et sportif en Afrique et voir une nouvelle génération d’athlètes africains briller sur la scène sportive.

Plus vite, plus haut, plus fort – Ensemble.

Newsletter