Message du président de l’ACNOA a l’occasion de la journée de l’Afrique 2022

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

L’AFRIQUE, LE SPORT ET LE DEVELOPPEMENT

Notre continent est en proie à d’énormes défis et enjeux. Cependant, il faut le préciser, il dispose des moyens humains et intellectuels pour se façonner un avenir radieux. Le sport fait partie de ces facteurs capables de booster l’Afrique dans son développement qui est inévitable.

Les Comités Nationaux Olympique d’Afrique célèbrent la Journée de l’Afrique ce 25 Mai 2022 avec un appel en faveur de la paix et à l’unité qui doit être associé à notre volonté commune de promouvoir le développement du continent. 

Cet appel s’inscrit dans la vision que portent nos Gouvernements à travers leur vision globale de l’Afrique depuis la création de l’Union Africaine en 2002 sur les cendres de l’Organisation de l’Unité Africaine née en 1963.

L’Afrique face à l’émergence de nouveaux défis qui sont politiques, sécuritaires, économiques, sociaux et culturels doit se réinventer.

C’est pour cela que l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA) s’engage à faire du Sport un instrument de promotion de la paix et du développement.

A travers le Sport nous devons créer une saine émulation au sein de la jeunesse Africaine. C’est à travers elle que notre continent va faire sa mue.

L’ACNOA, dans son plan d’action 2021-2025, accorde une place prépondérante à la Jeunesse Africaine et au développement.

Nous avons créé 50 Centres Olympafrica, qui sont une plateforme de transmission des valeurs olympiques de solidarité et de partage, du gout de l’effort et du fair-play. Nous nous sommes engagés à soutenir des centaines de jeunes dans des camps de réfugiés dans le but de les réinsérer dans la vie active en leur donnant une chance à travers la pratique du sport de retrouver une vie normale. Nous avons mis sur pied un plan de soutien aux athlètes qui se sont retrouvés en difficulté au plus fort de la crise sanitaire imposée par la terrible pandémie de Covid-19 depuis l’année 2020. Nous avons fait de la construction des infrastructures sportives une priorité en encourageant les gouvernements des 54 Etats à y mettre toutes leurs forces pour offrir à la jeunesse africaine le confort nécessaire pour exprimer son énorme talent. Plusieurs pays africains ont fait d’énormes sacrifices dans ce sens. Ils ont toute notre admiration et nos sincères remerciements. 

La participation de l’Afrique aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au Japon ou encore aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 en Chine a permis d’évaluer tous ces nombreux efforts de développement du Sport et du bien-être. Nous allons le traduire une nouvelle fois à travers une brillante participation aux Jeux Olympiques de Paris 2024.

L’Afrique Olympique et Sportive va se déployer à travers l’organisation des 4emes Jeux Africains du Ghana, les Jeux de la jeunesse Africaine et les Jeux Africains de Plage en 2023 à Hammanet en Tunisie. En 2026, le continent aura l’insigne honneur d’accueillir les Jeux Olympiques de la Jeunesse à Dakar au Sénégal.

Tous ces évènements participent à construire un monde d’espoir, de paix et de solidarité dont l’Afrique a besoin pour son rayonnement. Le sport a un rôle central à jouer dans la promotion de la paix, de l’unité et du développement.

Le mouvement olympique africain est de ce fait pleinement réaliste car les enjeux sont tels que nous devons nous unir, nous rassembler, conjuguer nos efforts, nos moyens humains, logistiques et financiers. Pour mettre l’ensemble de nos capacités au service de la jeunesse qui est, et qui constitue un enjeu majeur pour l’Afrique de demain.

Le sport plait aux Jeunes c’est une Lapalisse que nous saisissons avec les deux mains. C’est la meilleure école de la vie qui doit générer notre développement économique, social et humain et faire de notre Afrique une terre de sérénité, de compréhension, d’amour, de paix, de solidarité et de fair-play, tout ce que l’olympisme a de plus cher. Enfin, qu’il me soit permis de souhaiter à chaque membre de la famille olympique et sportive africaine le meilleur. 

MUSTAPHA BERRAF

MEMBRE DU CIOPRESIDENT DE L’ACNOA